Blabla de maman,  Défi green blog

La Reine des Neiges dans ma culotte… retour sur mon expérience avec la cup !

Connaissez-vous la cup? ou Coupe menstruelle? 

Si vous êtes une fille, vous en avez sûrement déjà entendu parler. C’est le petit objet hygiénique qui affole la toile depuis plusieurs années lorsqu’on parle des menstruations. Tantôt il est adulé, tantôt il est décrié, mais beaucoup s’accordent à dire que c’est une bonne solution pour éviter les protections jetables plus classiques comme les tampons ou serviettes hygiéniques.

J’avais déjà publié cet article en 2017 sur mon ancien blog, je partage toujours l’avis que j’avais écrit à l’époque, du coup le voici ici à présent! Après plus de 3 ans d’utilisation je suis très satisfaite et je voulais vous faire un petit débriefing de mon expérience. Bonne lecture!

Je vais donc vous donner mon point de vue d’utilisatrice, je ne juge en aucun cas les filles qui continuent à utiliser les protections jetables, chacune fait comme elle se sent le plus à l’aise ! C’est en gros un débrief après presque 1an 1/2 de cup. (à l’époque, maintenant cela fait plus de 3ans mais je suis toujours autant convaincue)

En tant que nageuse, j’utilisais beaucoup les tampons, et de temps en temps des serviettes jetables qui étaient de plus en plus irritantes et lorsqu’ils ont mis du gel bleu ainsi que des parfums j’ai commencé à me poser des questions sur l’impact de ces protections sur ma santé et sur l’environnement.

Etant dans une démarche de produire moins de déchets depuis plusieurs années, je me suis renseignée sur les alternatives aux protections classiques des supermarchés. Il y a donc les protections jetables plus écologiques, ou bien les serviettes hygiéniques lavables ou encore la cup et très récemment les culottes de règles.

J’ai été très vite attirée par la coupe menstruelle qui promettait les mêmes avantages que les tampons et même plus (et les inconvénients aussi – je vous en reparlerai), liberté, peu de risque de fuites, pratique et en plus écologique parce que réutilisable pendant environ 5 ans!

Les inconvénients sont bien sur la possibilité du choc toxique. Mais si on vide et nettoie bien sa cup régulièrement (toutes les 3 à 8h maxi) il y a peu de risques. Il faut donc bien se laver les mains, bien stériliser la cup avant et après chaque cycle.

Mais pourquoi je mentionne la Reine des Neiges dans mon titre ?

Tout simplement parce que je suis super contente de ma jolie coupe à paillettes bleues! Yeah, c’est la fête dans ma culotte. Un peu de fun dans le quotidien permet de l’égayer, même si ce n’est pas grand chose comme une cup à paillettes. C’est rigolo.

Mais aussi parce que je me sens un peu libérée concernant cette semaine pénible tous les mois dans ma vie de femme. J’ai trouvé grâce à ce site LA bonne taille de cup qu’il me fallait et donc adaptée à mon flux. En général, je la vide 3 à 4 fois par jour, donc j’ai souvent la possibilité de le faire à la maison tranquillement. Ce n’est pas très contraignant, maintenant que je maitrise les gestes je mets environ 2 à 3 minutes pour tout le processus.

Oui mais quand tu n’es pas chez toi? Alors soit il y a un lavabo près des toilettes et donc c’est comme à la maison, soit il n’y en a pas (sur l’autoroute, au resto, dans les centres commerciaux….) et en général avec le sac à langer ou dans mon sac à main j’ai une petite bouteille d’eau ou une gourde et j’ai pris l’habitude d’en avoir une sur moi quand je sais que j’en aurai besoin, je l’utilise pour nettoyer ma cup et la fois suivante lorsque je suis à la maison je la nettoie vraiment bien.

J’ai testé la cup à la piscine, c’est top ! Mieux qu’un tampon, elle ne se remplit pas d’eau et ne gonfle pas…

J’ai testé la cup au ski, c’est top aussi! Peu importe les mouvements on est libre et pas gêné !

J’ai testé la cup à la plage! C’est comme pour la piscine, c’est génial, discret…

J’ai testé la cup en voyage! C’est assez pratique une fois qu’on la maîtrise.

Comme vous pouvez le constater j’en suis hyper satisfaite et plus jamais je ne retournerai aux tampons et serviettes jetables. Cela fait 3ans que je n’ai pas eu à en acheter. Cela fait environ 1000 protections hygiéniques jetables en moins dans la nature! Et j’ai fait des économies, j’ai acheté la mienne environ 20 euros, j’ai donc pour le moment économisé environ 100 euros, pas la grande fortune mais c’est déjà pas mal. Pour ma part c’est surtout l’aspect écologique qui me plaît.

J’ai conscience que cette solution ne convient pas à toutes, il faut être très à l’aise avec son corps, ne pas avoir peur du sang. La première fois, c’est assez impressionnant, on se dit qu’on arrivera jamais à la mettre et il faut réussir à l’insérer correctement pour ne plus la sentir une fois qu’elle est en place. Et aussi, attention à ne pas la faire tomber dans la cuvette sinon… ce n’est pas drôle du tout, un grand moment de solitude puis de nettoyage et stérilisation en règle.

J’ai trouvé la solution qui me convienne d’un point de vue pratique mais aussi économique et écologique!

J’ai beaucoup aimé cette vidéo présentant la cup du site Mademoizelle.com à l’époque où j’hésitais… C’est assez humoristique et décomplexant.

Et vous ? cup ou pas cup? 

J’ai écris cet article dans le cadre du défi Green blog de Marie du blog Maman Youpie

La Reine des Neiges dans ma culotte...

A très vite pour d’autres astuces de maman,

Claire.

Petit à petit vous pourrez retrouver mes articles liés au défi Green blog ici.

Suivez nous sur Facebook et Instagram claire_revesdefripouilles,  Pinterest, Hellocoton et sur YouTube.

(Les commentaires et partages font vivre les blogs, si vous aimez n’hésitez pas à partager cet article ou mon blog sur votre réseau social préféré! merci !)

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :